repentance ou renoncement ?

Le 26 octobre, j’apprenais le décès de Gérard de Chaunac Lanzac. G. de Chaunac avait été président de Cetelem au début des années 80, une entreprise où j’ai longtemps travaillé, sans l’avoir connu avant son départ en retraite en 1985.

Un président d’établissement financier comme on n’en imagine sans doute plus. Il n’avait entendu parlé ni de lean management, ni de ACE. Power point n’existait pas et il aurait été bien en peine de manier un tableau Excel. Mais cette entreprise était alors en forte croissance. Elle était managée par des hommes (oui essentiellement c’est vrai) qui misaient sur les hommes et les femmes (pas encore souvent). les paris étaient parfois osés et des carrières se sont faites qui n’auraient existé nulle part ailleurs dans ce secteur.

scan

Mais Gérard de Chaunac n’était pas que cela. Pendant la guerre il rejoint la 2° DB du Général Leclerc. Commandeur de la Légion d’honneur, croix de guerre cité 4 fois, Legion of Merit (USA)… il sera aide de camp de Leclerc. Lire la suite