La fin de la V° République ?

Ainsi, François Hollande ne se présente pas à sa propre succession.
hollande
 
Les sondages en ont décidé ainsi, mais bien au dessus de cela l’absurdité institutionnelle qu’un président de la République sortant aille débattre dans une primaire avec Marie Noelle Lienemann et Gérard Filoche (avec tout le respect que j’ai pour l’un).filoche
 
Sarkozy et Hollande ont ainsi l’un après l’autre affaibli la fonction présidentielle de la V° République. Buisson (duquel rien neme rapproche) le décrit fort bien dans son livre « la cause du peuple ».

Lire la suite

La primaire des boutiquiers et des notaires : épisodes 1 et 2

J’ai regardé le 1er épisode de la primaire de la droite. Naturellement l’exercice convenu de se succéder en prises de paroles, à 7, debout devant un pupitre doit être aussi désagréable à faire qu’à regarder.

Et puis c’était une première fois. Le trac, tout ça pour des débutants c’est normal ; on pardonne.primaire-droite

Mais j’étais content : 7 personnes intelligentes, diplômées, expérimentées, dont au moins une a travaillé en entreprise, allaient nous donner leur vision de la France jusqu’en 2022 et peut-être au delà.

Ils vont nous dire comment faire de notre pays, seul ou allié à ses partenaires européens, le territoire d’éclosion et de développement des GAFA de demain. La France en Europe va retrouver le sourire en devenant la France 3.0gafa Lire la suite

Et maintenant, que faire ?

Vous le savez, j’ai soutenu la candidature de F. Hollande dès le premier tour. Je me félicite de son élection. Elle doit permettre de mieux rassembler les Français, de conforter les partenariats européens mis à mal par des guerres d’égos et une insuffisante intégration.
Ceux qui connaissent mon engagement politique le savent ; j’ai, dès ma prime jeunesse été engagé à gauche.
Ceux qui connaissent mon engagement professionnel le savent ; j’ai le culte de la performance dans le respect des personnes et l’encouragement de l’initiative.
Ceux qui me connaissent personnellement savent mon attachement à la tolérance.
J’ai rejoint récemment, vous le savez, une nouvelle formation politique,la GMR, Gauche Moderne et Républicaine.
Il n’y a pas ce soir 51 % de « bons » et 49 % de « méchants »
J’ai toujours travaillé dans le secteur privé dont je suis salarié. La majorité des gens que je cotoie, salariés comme moi, votent à droite. Sont ils des « chiens de garde » du patronat ? des « valets » de l’impérialisme ?
Non, ils doutent que la Gauche soit capable de juguler la dette, de créer la confiance économique, de stimuler les entreprises dont dépend leur emploi.
Les électeurs de Le Pen sont-ils tous des « salauds » comme le disait Tapie en son temps ? sans doute certains. Sans doute pas 17 % de la population.
 Le FN n’est pas un parti fasciste (au sens historique de ce qui a existé dans les années 30 et 40). Ses électeurs ne sont pas des fascistes.
Ils attendent des réponses concrètes à des questions concrètes, sur le pouvoir d’achat, les transports, le logement, la sécurité, le vivre ensemble, ce que mes amis et moi appelons « la République ». On ne peut les « abandonner aux poubelles de l’histoire ».
On ne peut admettre, comme le propose Terra Nova, le think-tank si influent auprès de la direction du PS, que les classes populaires sont perdues pour les politiques progressistes
Oui la victoire de F. Hollande soulève un espoir.
Oui cet espoir doit se consolider par une majorité parlementaire.
Mais, attention à l’arrogance
Mais, attention à ne pas rassembler
Mais, attention à ne pas succomber aux prophètes de « demain on rase gratis ».
L’autre chemin pour une Gauche moderne, se propose de rassembler des femmes et les hommes, investis dans le monde professionnel (et notamment du privé tellement méconnu du PS et du FdG), associatif, syndical pour créer une force responsable, réaliste, pragmatique, républicaine, totalement partie prenante de la majorité présidentielle, qui permette l’existence d’un pôle d’équilibre en son sein.
C’est dès maintenant qu’il faut se retrousser les manches, faute de quoi les faux prophètes de bonheur nous annoncent de sévères gueules de bois.

la débandade ?

Martin Hirch, Corinne Lepage, Fadela Amara, Aillagon, des responsables Villepinistes et chiraquiens appellent à voter Hollande.

Plusieurs sujets :

– certains volent au secours de la victoire (que je continue de penser incertaine)
– Les chiraquiens tentent de sortir leurs propres crocs de boucher
– certains ont cru sincèrement il y a 5 ans que Sarkozy était le candidat du mouvement et pas un conservateur, alors que la Gauche ppouvait apparaître comme arc-boutée sur le passé.
– Un pôle social-libéral qui, pour moi a comme embryon « l’autre chemin pour une gauche moderne » qui doit s’allier dans un pôle plus large avec des écologistes, des européens, des libéraux-démocrates. La création et le développement de ce pôle sont indispensables pour équilibrer une éventuelle future majorité de gauche.

 

L’autre chemin

J’ai décidé ce week-end de rejoindre « l’autre chemin pour une gauche moderne », pour un « possibilisme décomplexé », un « social-libéralisme » assumé.

Voir ma page « engagement politique » (sommaire sous le header)

Réveillez vous !

Ras le bol de la campagne présidentielle !!

La dette, pour notre avenir et nos enfants !

L’Europe, pour notre avenir et nos enfants !

Les « autoroutes de l’information » pour notre avenir et nos enfants !

L’environnement pour notre avenir et nos enfants !

 

Assez de démagogie, de clientélisme, deverbiage, de promesses irréalistes

Comment pourrait-il perdre ?

Présidentielles :

Arrêtons nous un peu et faisons juste un peu d’arythmétique simple :

Hollande :        28 dont 28 se reportent = 28
Mélenchon :     12 dont  8                      = 36
Joly :                   3 dont 2,5                    = 38,5
Le Pen :           15 dont  5                       = 43,5
Bayrou :            14 dont  5                      = 48,5

Manque un chouïa !

A ce jour, mon pronostic: victoire serrée pour Sarközy , de type 50,5 / 49,5

des parieurs ?

Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent

Le montage ci-dessous est naturellement totalement partisan et orienté. Et il n’est bien sûr pas de moi ! Evidemment il n’a pas fait que ça. Mais pas de trucage, rien n’est faux. Les paroles ne s’envolent plus. Sale temps pour les « politiques. »

 

François Hollande pour un Erasmus Euromed

Le 29 février, au King’s college, François Hollande a repris une proposition de « sauvons l’Europe » (lien sur le Frame de droite également. Vous avez le droit d’adhérer !!) pour un Erasmus Euromed.

L’éducation, le bilinguisme, l’ouverture au monde, voila les enjeux clefs pour la jeunesse.