27 juin, café politique de la GMR Calvados

Café politique ouvert au public
 de la GMR le 27 juin, de 18 h à 19 h 30 en présence de Gilles Casanova 
Vice-Président de l’Organisation
Le café politique sera animé par :
 Gérard Poulouin,
 enseignant à l’Université de Caen,
 cofondateur et intervenant en histoire des idées politiques à l’Université Populaire.il interviendra sur le thème :
« le libéralisme, éloge de la liberté, passion de la raison ? »
Son intervention sera suivie d’une discussion.

A 20 h, les sympathisants de la GMR qui le souhaitent pourront diner ensemble pour échanger sur la situation politique à l’issue des législatives, toujours au Café Mancel, musée des beaux arts, Le Chateau, 14000 Caen

IL EST IMPERATIF de CONFIRMER sa PRESENCE POUR LE CAFE POLITIQUE COMME POUR LE DINER

calvados@gmr.tv

Mr Badache s’emmêle les pinceaux

Suite à mon communiqué de soutien à la candidature de Philippe Duron dans la 1ere circonscrition du Calvados, au nom de la Gauche Moderne et Républicaine,

Monsieur Badache qui suit encore J-M Bockel dans la course éperdue qui le mène dans le giron de l’UMP, s’emmêle les pinceaux dans un communiqué à Ouest France.

Qu’il ne soit pas content que la scission qui a amené LGM l’organisation de JM Bockel, dont il est membre, à se vider est une chose, qu’il me conteste le fait d’être membre du BN de la GMR en est une toute autre.

Pour mémoire, le siège « historique » de LGM, 89 bvd Magenta à Paris, est dorénavant celui de la GMR, conformément au protocole de rupture entre les deux entités, ce qui atteste bien de l’ampleur de la scission qu’a connue LGM.

Ceci m’amène à la nouvelle mise au point suivante :

« Suite à la rédaction de Mr Badache que vous publiez je souhaite apporter les précisions suivantes :

« Gauche Moderne et Républicaine » – GMR est une organisation distincte de LGM – La Gauche Moderne. La Gauche Moderne et Républicaine a été fondée après le départ de LGM de cadres qui ne se reconnaissaient plus dans l’orientation de soutien de plus en plus inconditionnel à N. Sarkozy de JM Bockel. Parmi ceux-ci, Michel Suchod, le Secrétaire Général, Gilles Casanova chargé des affaires politiques.

Ces anciens cadres de LGM ont été rejoints par d’autres militants venant d’autres horizons dont certains se retrouvent aujourd’hui au BN de la GMR. C’est le cas par exemple de Bouchera Azzouz, ancienne secrétaire général de « Ni putes ni soumises », ou de moi-même qui a été adhérent du PS. La GMR confirme son soutien à Philippe Duron dès le 1er tour dans la 1ere circonscription. Nous appelons tous les démocrates et les progressistes à se rassembler  pour créer un pôle d’équilibre dans la majorité présidentielle de F. Hollande »

La réaction de Monsieur Badache est d’autant moins bien inspirée que son patron, JM Bockel, vient lui-même d’annoncer dans une interview à l’Alsace, qu’il abandonnerait en septembre le nom de « Gauche moderne » :

« Je vais continuer à faire vivre la Gauche moderne, peut-être en la faisant évoluer. On le verra à notre convention nationale à Mulhouse, le 22 septembre. Il faudra garder le nom en rajoutant le vocable centriste pour éviter toute confusion avec la majorité actuelle ».

5° circo du Calvados, avec Isabelle Attard

vendredi 18 mai à Bernières, réunion du comité de soutien d’Isabelle Attard

Point presse vendredi avec l’annonce officielle de la candidature comme suppléante d’Isabelle Attard (EELV-PS) de Mary Mottin (PRG) maire de Bernières et conseiller général du canton de Douvres.

La gauche moderne et républicaine – GMR soutient les candidats uniques de la majorité présidentielle.

Isabelle Attard a reçu le soutien de Jean-Pierre Caffet, 1er vice président du groupe Socialiste au Sénat ; de Gérard Filoche, membre du BN du Parti Socialiste, animateur de « démocratie et socialisme ».

Olivier Quesnot maire et conseiller général de Tilly devrait  officialiser son soutien à isabelle. D’autres soutiens de poids vont arriver dans les jours qui viennent.

nouveau gouvernement

Equilibre, rajeunissement, féminisation. Et des femmes et des hommes raisonnables et responsables à des postes clefs. J’ai envie de dire « bonne chance »
Je me réjouis particulièrement des nominations de :
–  Pierre Moscovici au mistère de l’économie et des finances. Sa compétence reconnue et appréciée au delà des frontières partisanes, les positions responsables qu’il a toujours défendues avec constance sont un gage d’une prise en compte réaliste et pragmatique des mesures nécessaires pour affronter la crise.
–  Manuel Valls au ministère de l’Intérieur. Son engagement laïc et Républicain est connu de tous et nous nous sentons particulièrement proche de ses valeurs. Nous souhaitons qu’il contribuera à réconcilier la Gauche avec la nécessité du respect de l’Etat de droit, et de la protection de la sécurité de l’ensemble de nos concitoyens.
– Laurent Fabius au ministère des affaires étrangères. La grande expérience de l’ancien premier ministre sera indiscutablement un atout pour faire entendre la voix de la France dans le concert des nations.
– Vincent Peillon à l’Education Nationale. Sa profonde connaissance du dossier dont il est un des meilleurs connaisseurs à Gauche doit rassurer personnels, parents et étudiants. Son approche pragmatique et son sens de l’ouverture politique nous semblent également de bon augure pour lui permettre d’aborder les réformes nécessaires pour rendre plus performant l’ensemble du dispositif de formation au long de la vie.
– Delphine Batho comme ministre déléguée à la justice. Ses prises de position lorsqu’elle était en charge des questions de sécurité dans l’équipe de Ségolène Royal nous semblent permettre un travail en bonne intelligence entre la place Beauvau et la Chancellerie.
– Fleur Pellerin aux PME et à l’économie numérique. La libération des énergies créatrices, l’encouragement à l’innovation, à la généralisation du très haut débit sur l’ensemble du territoire sont des conditions indispensables à le reprise de la croissance et de la performance économique.
Maintenant tout reste à faire