La bataille d’Hastings et nos ancêtres les Gaulois

Le 14 octobre 1066, il y a donc 950 ans exactement, à Hastings, le duc Guillaume et ses troupes normandes , appuyées de contingents picards et boulonnais avec à leur tête le comte Eustache, emporte la bataille d’Hastings.hastings

Bientôt, Guillaume de Normandie, aux ancêtres scandinaves, deviendra roi d’Angleterre. L’important duché de Normandie et l’Angleterre ne font plus qu’une nation qu’unit le Chanel. C’est dire l’importance historique de cet évènement.

L’ère anglo-normande ne durera que 150 ans, jusqu’à ce que Philippe 2 que les Français appellent Auguste ne conquière la Normandie en 1204 en battant le faible John Landless, 10 ans avant Bouvines et avant de se lancer dans la guerre de conquête du Languedoc et l’extermination des Cathares. Ainsi,c’est aussi construite la France.

Guillaume, les Normands et leurs alliés ne considèrent pas l’expédition en Angleterre comme une guerre de conquête. Pour eux, l’héritier légitime du trône est bien Guillaume auquel le défunt roi Edouard le Confesseur aurait promis la ouronne à sa mort, pendant son log exil à la cour normande.

Pour eux Harold qui s’est fait proclamer roi est un usurpateur et un parjure. D’ailleurs les normands brandissent une bannière papale attestant du caractère moral de leur campagne.

L’historiographie, la légende, les films du Robin des bois et leurs anachronismes déroutants ont mis dans l’esprit de beaucoup qu’on avait là une bataille entre (gentils) Saxons et (méchants) Normands.

Les ancêtres des Anglais d’aujourd’hui seraient donc les Saxons, comme certains nous disent aujourd’hui que nos ancêtres sont les Gaulois.

Il s’agit à peu près du même sujet, c’est à la fois totalement faux et totalement vrai.

Harold était un roi Saxon du petit royaume de Wessex, descendant pour partie par son père d’une dynastie royale danoise. Le Nord de l’Angleterre, le royaume d’York est normand depuis plus d’un siècle. Le saxon est un normando-saxon. Tout comme la popluation de l’actuel le Grande Bretagne est le fruit de métissages incessants.

Les Gaulois (Galates, Celtes, Calètes…) sont un des peuples d’origine du peuplement de ce qu’est aujourd’hui la France, comme les Francs, les Wisigoths, et autres peuples venus de l’Est, comme les Vikings danois et norvégiens venus du Nord, comme tant d’autres venus du Sud.

Et il devait y avoir à peu près autant de Gaulois dans l’armée de César que dans celle de Vercingétorix !

Il n’empêche, notre mythe fondateur, celui fonde notre commun de Français d’aujourd’hui, ce n’est pas la recherche généalogique ou génétique de spécificités d’orignines individuelles (même si j’apprécie autant me dire Normand que Bouchera Azzouz est fière d’être « fille de daronne »).

Notre socle, c’est notre histoire qui fait de Vercingétorix un héros national et de Philippe Auguste (qui massacra tant de nos vrais ancêtres à l’Ouest, au Nord et au Sud) un grand roi de France de notre passé commun.

Alors, quand certains rabrouent ceux qui parlent de nos ancêtres les Gaulois, ils ont génétiquement raison, mais historiquement et donc politiquement tort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *