Meilleurs voeux 2013, pour des énergies libérées dans notre pays

            

Par Dominique Losay, membre du Comité Exécutif de la GMR (Gauche moderne et Républicaine)

http://gmr.tv    

 

 

Cher(e)s ami(e)s,

Pour vous présenter mes voeux 2013, laissez -moi vous raconter (une fois de plus ?) un morceau de mon histoire récente…. Parce que passer une plus ou moins bonne année, ça dépend aussi des bonnes résolutions que nous prenons pour nous-mêmes et que nous tenons :

Depuis un tout peu plus d’un an, nous nous sommes retrouvés à quelques uns autour de Michel Suchod et Gilles Casanova, des militants de Gauche de toujours, qui venaient de créer « l’autre chemin pour une gauche moderne » et d’appeler à voter dès le premier tour pour François Hollande..

Ce petit groupe est devenu la GMR, rassemblant des militants venus du PS, du centre gauche, de différents courants républicains, du monde associatif. Nos parcours différents contribuent à notre force.

Surtout, sont venus des personnes investies dans le monde professionnel et associatif. Et si aujourd’hui nous restons peu nombreux, nous avons réussi le pari de regrouper une équipe talentueuse, diverse, compétente.

Le monde du travail, l’entreprise, la nécessité de l’innovation ne nous sont pas inconnus. alors qu’ils le sont tellement de tant de politiques.

Notre diagnostic politique s’est malheureusement révélé exact : l’exécutif est incapable de faire sienne la devise de Pierre de Coubertin « Voir loin, parler franc, agir ferme ».

Si rien n’est critiquable dans les voeux que F. Hollande a adressés au Français au soir du 31 décembre, c’est bien cette vision qui y manquait.

Personne ne doit oublier que ce n’est pas la Gauche qui a gagné la présidentielle, mais Sarkozy qui l’a perdue. Si les sondages ne sont que des indicateurs, ils montrent la déception croissante de cette partie de l’opinion qui pensait qu’un président « normal » pourrait mettre en oeuvre, en traçant le chemin, une politique lisible à laquelle puissent adhérer, en conscience, les acteurs économiques.

Les 12 à 15 % de Français qui n’ont pas voté à gauche au premier tour et Hollande au 2° tour se sentent orphelins. De même que ceux qui, comme moi, ont voté F. Hollande dès le premier tour, en espérant que le réformisme affiché de l’exécutif s’affirmerait avec autorité sur la majorité parlementaire et encore plus sur les membres de l’équipe gouvernementale.

De manière régulière ou épisodique, vous suivez nos initiatives et je vous en remercie.

Avec Laurent Bouvet (gauche populaire), avec Pap N D’iaye (spécialiste de l’histoire américaine), avec Connie Borde (présidente du Parti Démocrate en France), avec JP Caffet, sénateur et président du groupe socialiste au Conseil de Paris, nous avons organisé des réunions publiques où nous avons pu échanger et nous faire connaître. Nous avons rencontré et dialogué avec Fabien Chevalier (Sauvons l’Europe) et j’ai publié -à titre personnel – avec Lionel Rouillon une tribune sur leur site. Avec plus de 200 militants de terrain nous avons fait la laïcité en fête au mois de décembre….

Vous aviez pu  douter de la viabilité de la GMR y a quelques temps -c’est compréhensible -, et vous avez hésité à vous engager avec nous… mais nous sommes là, nous tissons des liens, nous avançons. Notre viabilité est assurée par l’ossature d’une vingtaine de secrétaires nationaux et responsables régionaux, très impliqués qui font que la GMR repose maintenant sur un vrai corps collectif.

Comme vous le savez, nous sommes en phase de construction d’un « rassemblement citoyen » avec Corinne Lepage et des courants associatifs et locaux dans la perspective d’un projet commun qui devrait être rendu public courant mars.

Les voeux que je vous souhaite, outre ceux qui vous concernent personnellement et familialement, c’est que nous soyons assez forts pour porter d’ici 2014 les idées progressistes, sociales et libérales, républicaines qui permettront que l’exécutif ne soit pas tributaire de ses composantes démagogiques ou anachroniques.

les voeux que je nous souhaite – à nous GMR – c’est que vous nous rejoigniez, dès maintenant.

Nous ne sommes ni le PCF des années 50, ni un groupe d’extrême gauche des années 70 : Adhérer à la GMR, ce n’est pas aliéner sa liberté de penser, ni s’engager à aller diffuser des tracts sous la pluie au petit matin… C’est juste apporter son soutien au fait qu’existe à Gauche -au centre gauche- un courant d’opinion qui veut combiner liberté et équité, réconcilier le souhaitable et le possible dans un discours et une pratique homogènes.

Adhérer à la GMR, c’est nous faire part de vos idées, de vos réflexions, participer à votre rythme à un « intellectuel collectif » ( y compris sans bouger de votre canapé moelleux : twitter, facebook, le blog, les mailing lists sont là pour ça)

La question de notre viabilité est réglée. La question de la réponse à la demande politique des progressistes ne l’est pas. Elle requiert que nous soyons plus forts et plus nombreux. Plus que jamais nous avons besoin de vous. Maintenant.

Bonne année 2013…quel que soit votre choix !…. mais croyez moi, essayer de faire avancer des idées est une bien plus belle résolution de début d’année que de perdre quelques kilos…et ceux qui me connaissent de près connaissent mon choix en ce domaine 🙂

Amitiés,

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *