La gauche la plus bête du monde ?

Jean-Marc Ayrault, a signé samedi 1er décembre un accord qui permet d’éviter le plan social pour les 629 salariés de l’usine de Florange. Mittal s’est engagé à investir 180 millions d’euros en 5 ans pour améliorer l’outil de production, et notamment réduire la pollution.

Il s’agit donc d’une belle victoire sociale et politique du gouvernement, qui évite les licenciements et se positionne vers l’avenir. Un seul mot : bravo !.

Si nous voulons travailler pour l’avenir, c’est dans l’innovation qu’il faut investir et non pas soutenir comme Montebourg, la stratégie du tout diésel de Peugeot, ni les haut-fourneaux obsolètes de Mittal.

En proposant de boutter Mittal hors de France, puis de nationaliser Florange, en défendant les technologies dépassées, Montebourg s’est positionné comme l’archétype du socialiste français : promettre n’importe quoi, s’arc-bouter sur le passé et se désolidariser de la politique (correcte) qui sera finalement mise en oeuvre.

Ainsi, la victoire politique du gouvernement apparaît aux socialistes et à l’opinion de la gauche politique et syndicale comme une défaite, « une capitulation devant le capital » comme l’écrit l’extrême gauche interne/externe au PS.

Sarkozy réussissait à faire passer ses discours vains en victoires réelles. La « gauche la plus bête du monde » réussit à faire passer ses victoires réelles pour des discours vains.

Cherchez l’erreur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *