Avec Emmanuel Macron, pour libérer les énergies et consolider la démocratie !

La primaire de la « droite et du centre » (sans candidat du centre !) s’est soldée par la désignation d’un de ses postulants les plus conservateurs, porté par la « manif pour tous », faisant profession que l’économie des années 60 et le mode de vie de la société française des années 50 peuvent être nos horizons pour demain. Pour lui, le retour aux 30 glorieuses, c’est possible, avec lui. Accentuer les aspects bénéfiques de la mondialisation et de la révolution numérique pour transformer les risques qu’ils représentent en atouts, ce n’est pas sa vision. Ce n’est pas à cause des charges sociales que les maréchaux ferrants ont cessé d’exister. Et ce n’est pas la baisse des charges (aussi souhaitable soit-elle) qui empêchera les voitures intelligentes de remplacer les livreurs et es chauffeurs routiers. C’est le candidat d’une France rance qui ne nous séduit et ne nous convainc pas. Lire la suite