Mariage pour tous, réflexions peut être iconoclastes

Mettons les choses au point, je suis pour l’égalité des droits et des devoirs pour les personnes, quelle que soit leur orientation sexuelle, donc pour le droit au mariage des gays et lesbiennes. Je me félicite donc du vote majoritaire de l’Assemblée nationale sur ce sujet,  ce samedi 2 février.

Le mariage est-il une revendication ?

260.000 mariages en 1994, 305.000 en 2000 (le pic), 241.000 mariages, dont 20 % de remariages en 2012, donc 200.000 « primo-accédants » au mariage, la chute est lente mais réelle et constante. Continuer la lecture

Bugaled breizh, venez le 31 janvier !

article de Jacques Losay reposté :

Dans l’affaire du Bugaled Breizh, deux expertises avaient été ordonnées, l’une en juillet 2011, l’autre en juillet 2012.
Les familles des victimes en attendaient les résultats avec impatience et anxiété.
Ils viennent enfin d’être communiqués. On apprend que pour l’une des expertises, ils étaient disponibles depuis le 24 septembre 2012 ! Ce délai est révélateur du mépris avec lequel sont traitées les familles ! Continuer la lecture

22 janvier 1963, il y a 50 ans, traité franco-allemand

Le 22 janvier 1963, était paraphé le traité franco-allemand donnant corps à l’Europe. C’est l’échec et la honte de deux générations de politiques de ne pas avoir su faire adhérer les peuples à ce projet ambitieux et révolutionnaire et d’en avoir fait l’exutoire au manque de courage de leurs politiques nationales :

Parce qu’un « europrogressisme » doit être l’horizon des décennies qui viennent,

lisez l’ article en cliquant sur le lien ci-dessous …et….

C’est le moment d’adhérer à « Sauvons l’Europe »

télétravail et coworking, les rapports sociaux de demain

Le télétravail (home shoring) et le coworking (espaces locaux de partages de ressources) sont l’avenir des modes de travail.

Tout le monde le sait : les technologies (volume de transmission des données, sécurisation des réseaux par le cryptage, le VPN…) ; le management à distance (téléconférence, vidéoconférence..) ; le contrôle de l’effectivité du travail (prise en main du poste de travail, écoute autorisée et acceptée des conversations téléphoniques)… tout permet que télétravail et coworking soient les solutions de demain (d’aujourd’hui) à de nombreux problèmes : Continuer la lecture

La 3° révolution économique avance

Malgré la morosité ambiante, en partie due à l’insuffisante prise en compte de l’innovation comme moteur du redécollage économique, comme déjà il y a vingt ans, la France est un territoire de start up.

Des centaines d’entreprises de la nouvelle économie contribuent à faire de notre pays un champion reconnu. Continuer la lecture

Meilleurs voeux 2013, pour des énergies libérées dans notre pays

            

Par Dominique Losay, membre du Comité Exécutif de la GMR (Gauche moderne et Républicaine)

http://gmr.tv    

 

 

Cher(e)s ami(e)s,

Pour vous présenter mes voeux 2013, laissez -moi vous raconter (une fois de plus ?) un morceau de mon histoire récente…. Parce que passer une plus ou moins bonne année, ça dépend aussi des bonnes résolutions que nous prenons pour nous-mêmes et que nous tenons :

Depuis un tout peu plus d’un an, nous nous sommes retrouvés à quelques uns autour de Michel Suchod et Gilles Casanova, des militants de Gauche de toujours, qui venaient de créer « l’autre chemin pour une gauche moderne » et d’appeler à voter dès le premier tour pour François Hollande..

Ce petit groupe est devenu la GMR, rassemblant des militants venus du PS, du centre gauche, de différents courants républicains, du monde associatif. Nos parcours différents contribuent à notre force. Continuer la lecture

Un décalé nommé Désir, un déraciné nommé PS

10 millions de pauvres, le PS entre en campagne pour le mariage pour tous !

Le Parti Socialiste entre en campagne. Son 1er secrétaire l’a annoncé : pas moins de deux campagnes sont lancées simultanément. Chapeau !

– pour le mariage « pour tous »
– pour le droit de vote des immigrés aux élections locales.

L’Europe est au bord de l’explosion. « Voir loin, parler franc, agir ferme » disait Pierre de Coubertin. Faute de vision, faute de courage, faute de pédagogie, les dirigeants d’aujourd’hui, comme ceux d’hier, abandonnent le combat pour une Europe plus forte et juste. De sorte que se conjuguent des forces dont les propositions aboutiraient à affaiblir l’Europe face aux USA et à la Chine. Ils s’en prennent à la monnaie, à la dette, aux équilibres…

La France est frappée de plein fouet par la crise qui s’amplifie. Les fermetures d’entreprises n’ont jamais été si nombreuses. Le chômage augmente. Le pouvoir d’achat est en berne. La pauvreté n’a jamais été aussi élevée (10 millions de personnes). La précarité, les travailleurs pauvres, la difficulté d’accès au travail des jeunes, la maltraitance des seniors dans les entreprises sont autant de sujets qui interpellent ceux qui s’intéressent à la situation de l’économie, à la création de richesses, d’emplois, au salariat.

Héritier du Mollétisme (discours très à gauche en contradiction avec la politique appliquée), Arnaud Montebourg, après avoir appelé à bouter hors de France l’employeur de 20.000 salariés, propose de nationaliser un site archaïque, non viable. Il tient la vedette médiatique alors que Fleur Pellerin est ignorée des médias, inaudible. La ligne est claire : « c’était mieux avant », sans aucune réflexion stratégique sur les technologies de demain et leurs capacités créatrices de richesse et d’emplois. A la naissance de l’automobile, il aurait sans doute proposé de nationaliser les fiacres !

Sujets trop conflictuels et appelant trop de réflexions pour un Parti Socialiste déraciné de son origine populaire.

On peut tenir les promesses sociétales avant les promesses économiques et sociales, nous répond-on ! Certes, mais rien ne presse non plus quand tout le monde attend un plan rigoureux, vigoureux et lisible de sortie de crise.

C’est aussi une orientation politique que de gérer les priorités chronologiques.

Une fois de plus, boboland parle à boboland.

Déplorable !

La gauche la plus bête du monde ?

Jean-Marc Ayrault, a signé samedi 1er décembre un accord qui permet d’éviter le plan social pour les 629 salariés de l’usine de Florange. Mittal s’est engagé à investir 180 millions d’euros en 5 ans pour améliorer l’outil de production, et notamment réduire la pollution.

Il s’agit donc d’une belle victoire sociale et politique du gouvernement, qui évite les licenciements et se positionne vers l’avenir. Un seul mot : bravo !.

Si nous voulons travailler pour l’avenir, c’est dans l’innovation qu’il faut investir et non pas soutenir comme Montebourg, la stratégie du tout diésel de Peugeot, ni les haut-fourneaux obsolètes de Mittal. Continuer la lecture

11 novembre

Mon grand-père Armand Losay (1884-1957) a été fait prisonnier à Givet  le 1er septembre 1914 et libéré le 5 janvier 1919.

Le 22 août 1914, en un seul jour, dans la poche de Givet, entre 25.000 et 30.000 soldats français et belges sont morts. En une seule journée. La bataille la plus sanglante de tous les temps. Bien plus que les batailles des guerres napoléonniennes.

En échappant à la mort, en étant fait prisonnier, mon grand-père échappait à Verdun, au chemin des dames, aux gazages, aux pilonnages d’artillerie de sa propre armée pour faire  avancer les fantassins.

Quand il est revenu de captivité, mon père avait 6 ans  et n’avait aucun souvenir de ce monsieur parti à la guerre quand il avait 6 mois.

Mon père a été fait prisonnier en 1940 et interné au stalag 2B.

L’horreur absolue de la Shoah fait parfois oublier l’horreur relative qu’ont vécue les PG.

Une petite pensée pour eux.

 

Derrière les pigeons des vautours ? des questions mal posées

écrit en collaboration avec Lionel Rouillon.

Derrière les pigeons des vautours ? des questions mal posées

Nous avons voulu attendre que le buzz médiatique autour des « pigeons » soit retombé pour intervenir sur ce sujet de polémique qui nous semble biaisé et mal abordé.

 Rappelons-nous, il y a quelques semaines, des entrepreneurs, se positionnant comme partie prenante de la nouvelle économie, levaient le vent de la colère protestant contre le projet de réforme de la fiscalité sur les cessions d’entreprise.

En deux semaines ceux qui se sont appelés les « pigeons » ont réuni la signature de 65.000 personnes, imposant au gouvernement de recevoir une délégation d’entre eux et de revoir sa copie.

Rendons d’abord à César ce qui lui revient. Bien évidemment ce buzz n’avait rien de spontané et son organisation a été confiée à l’agence Yopps dirigée par Yael Rozencwajg. Espérons pour elle que cette opération lui rapportera des clients car on ne peut que saluer son professionnalisme. Continuer la lecture