La bataille d’Hastings et nos ancêtres les Gaulois

Le 14 octobre 1066, il y a donc 950 ans exactement, à Hastings, le duc Guillaume et ses troupes normandes , appuyées de contingents picards et boulonnais avec à leur tête le comte Eustache, emporte la bataille d’Hastings.hastings

Bientôt, Guillaume de Normandie, aux ancêtres scandinaves, deviendra roi d’Angleterre. L’important duché de Normandie et l’Angleterre ne font plus qu’une nation qu’unit le Chanel. C’est dire l’importance historique de cet évènement.

L’ère anglo-normande ne durera que 150 ans, jusqu’à ce que Philippe 2 que les Français appellent Auguste ne conquière la Normandie en 1204 en battant le faible John Landless, 10 ans avant Bouvines et avant de se lancer dans la guerre de conquête du Languedoc et l’extermination des Cathares. Ainsi,c’est aussi construite la France. Lire la suite

sauvons l’Europe

 

A la suite de Fabien Chevalier, Président de « sauvons l’Europe »

 J’ai le plaisir de vous inviter à la prochaine réunion de Sauvons l’Europe. A quelques mois des élections européennes de mai 2014, à quelques semaines des élections fédérales allemandes de septembre 2013 et à quelques jours de vacances sûrement bien méritées, nous débattrons du « couple franco-allemand, moteur ou frein de l’europrogressisme ? »  en présence de :  

Matthias FEKL

Député PS

Mardi 2 juillet 2013

19h – 20h30

 Maison de l’Europe de Paris

Bugaled Breizh, le combat continue

Nouveau, enfin :

le site du Bugaled

A faire connaître, à placer en favoris, pour faire un lien sur votre blog…

Et une p’tite chanson pour la route :

Et les dernières minutes du film-docu « silent killer » modifiées pour coller à l’actualité :

 

Pour un budget européen tourné vers l’avenir

Le budget européen adopté le 8 février tourne le dos aux enjeux fondamentaux.

Il réduit à la portion congrue les investissement sur la formation, pourtant indispensable à l’employabilité donc à l’emploi;

Il ne s’intéresse que marginalement au soutien à l’innovation, pourtant indispensable à la reconstruction d’une offre économique européenne.

Il tourne le dos aux technologies de l’information. Un plan européen pour le très haut débit partout est une nécessité impérative.

C’est pourquoi j’ai signé et vous invite à signer la pétition pour un autre budget européen en cliquant sur ce lien

Attention, pour indiquer votre titre ou qualité (élu, association, syndicat…), il faut le faire dans le même cartouche que le nom.

22 janvier 1963, il y a 50 ans, traité franco-allemand

Le 22 janvier 1963, était paraphé le traité franco-allemand donnant corps à l’Europe. C’est l’échec et la honte de deux générations de politiques de ne pas avoir su faire adhérer les peuples à ce projet ambitieux et révolutionnaire et d’en avoir fait l’exutoire au manque de courage de leurs politiques nationales :

Parce qu’un « europrogressisme » doit être l’horizon des décennies qui viennent,

lisez l’ article en cliquant sur le lien ci-dessous …et….

C’est le moment d’adhérer à « Sauvons l’Europe »

Vous pensiez Montebourg capable de tout ? il l’est !

150 millions de prêt sur l’argent public pour financer les call centers et la délocalisation informatique au Maroc !

On se souvient du bruit qu’avait fait l’attribution par la Région Ile de France d’un marché de call center opérant pour partie depuis le Maroc, et les attaques dont avait été l’objet JP Huchon, alors qu’il n’avait fait que respecter le code des marchés publics. Lire la suite

Après le traité, les nonistes s’en prennent à l’Euro. C’en est assez !

en collaboration avec Lionel Rouillon 

Lundi 19 novembre, l’agence Moodys’S a dégradé la note de la France, lui retirant à son tour le fameux AAA. Selon elle le pays perdrait régulièrement en compétitivité. Parallèlement, les négociations commencées entre les chefs d’Etat Européens sur le budget de l’Union s’annoncent plus que conflictuelles. Et les déclarations pessimistes se succèdent, au gré de l’europhobie affichée du gouvernement Cameron et reprises en chœur par les nonistes de toutes obédiences. 

Chacun y présente volontiers son pays comme une victime, oubliant le plus souvent d’avoir l’honnêteté de parler des recettes reçues de l’Union et qui alimentent des pans entier de son économie.

Comme ils le font à chaque occasion, les nonistes, mettent en cause l’Europe et maintenant l’Euro. Pour relancer nos économies, il faudrait sortir de l’Euro et dévaluer. Pour eux point de doutes : C’est la faute à l’Europe si la Grèce s’enfonce. C’est la faute à l’Euro si l’économie est atone, le pouvoir d’achat en baisse et si le déficit commercial en hausse. Sortons de l’Euro et tous nos problèmes seront résolus nous disent-ils. Une dévaluation massive permettrait d’un coup d’un seul de relancer la production du pays, de rendre nos produits exportés moins chers et donc plus compétitifs et les produits importés, enfin exorbitants pour ces mauvais citoyens qui se laissent aller à acheter étranger ! Acte suivant, la relance de la production ainsi obtenue génère de la croissance et tire le pays de l’ornière.

Un raisonnement simple donc, c’est d’ailleurs ce qui fait sa force. Mais surtout un raisonnement faux ! Lire la suite

11 novembre

Mon grand-père Armand Losay (1884-1957) a été fait prisonnier à Givet  le 1er septembre 1914 et libéré le 5 janvier 1919.

Le 22 août 1914, en un seul jour, dans la poche de Givet, entre 25.000 et 30.000 soldats français et belges sont morts. En une seule journée. La bataille la plus sanglante de tous les temps. Bien plus que les batailles des guerres napoléonniennes.

En échappant à la mort, en étant fait prisonnier, mon grand-père échappait à Verdun, au chemin des dames, aux gazages, aux pilonnages d’artillerie de sa propre armée pour faire  avancer les fantassins.

Quand il est revenu de captivité, mon père avait 6 ans  et n’avait aucun souvenir de ce monsieur parti à la guerre quand il avait 6 mois.

Mon père a été fait prisonnier en 1940 et interné au stalag 2B.

L’horreur absolue de la Shoah fait parfois oublier l’horreur relative qu’ont vécue les PG.

Une petite pensée pour eux.

 

L’autre chemin

J’ai décidé ce week-end de rejoindre « l’autre chemin pour une gauche moderne », pour un « possibilisme décomplexé », un « social-libéralisme » assumé.

Voir ma page « engagement politique » (sommaire sous le header)